Klezmer a Jerusalem

Klezmer a Jerusalem

Quartier ultra orthodoxe de Jérusalem, samedi soir après chabbat, je suis en pantalon et je me sens complètement dépaysée dans ce quartier! Un touriste m’a donné un bon plan, à moi, Isabelle, guide touristique à Jérusalem depuis plus de 10 ans!!!

Tous les Samedi soirs à 21:00 en hiver et à 22:00 en été, vous avez la possibilité de participer à une soirée exceptionnelle: une soirée de musique Klezmer avec un orchestre de juifs religieux ultra orthodoxes.

Je me rend donc à cette soirée. Pour tester. Rue Yirmiyahou 52, il y a des lumières à l'entrée, on descend dans une cave en sous sol ou se passe la soirée. Ca fait penser au tout débuts des groupes de Jazz aux Etats Unis.

52 rue Yirmiyahou, Jerusalem
Bursteins klezmer basement

La soirée commence par la prière de la Havdala qui vient symboliser la fin du chabbat et le passage du jour saint du chabbat, au côté profane du reste de la semaine.

Vous recevrez en arrivant un verre de vin sucré, et une part de Kougel: une sorte de gâteau de pâtes sucrées que les ashkénazes préparent le chabbat et qui a cuit pendant tout le chabbat sur une plaque chauffante.

 

La musique Klezmer, qu'est-ce que c'est?

 

Klezmer vient des mots hébraïques: Kli Zemer qui signifie "un instrument du chant".

Il s'agit d'un style de musique développé par des juifs ashkénazes (d'Europe de l'est) qui colportaient cette musique de shtetl en shtetl, de village en village; principalement lors de mariages pendant lesquels des musiciens étaient nécessaires, mais également pour des fêtes religieuses comme la fête de Pourim, Simhat Torah et autres.

Pendant longtemps ce terme de Klezmer était péjoratifs, les musiciens étaient vu comme des saltimbanques, des pauvres types qui vivaient de leur musique et étaient comparés à des tsiganes.

La musique Klezmer était aussi  dansée puisqu’elle était surtout jouée dans les mariages. Les danses qui accompagnaient étaient parfois des danses hassidiques, il y avait aussi des danses de mendiants et même des danses de salons.

Les mariages étaient des mariages organisés, des mariages forcés. Les musiciens étaient la aussi bien pour la partie musicale religieuse de la cérémonie que pour la partie de divertissement des invités.

La musique avait un rôle très important dans la vie juive et en particulier en Europe de l'est avec les débuts de la Hassidout.

L’un des exemple que j’aime donner sur l’importance de la musique dans le monde juif c’est l'arrivée des juifs de l'ancienne URSS qui sont arrivés en Israël dans les années 90, ils étaient près d’un million. On raconte que tous ceux qui ne sont pas descendu d'avion avec un violon sous le bras, c'est parce qu'ils étaient pianistes!!!

Les musiciens juifs se déplaçaient aussi bien dans les communautés juifs que parmi les non- juifs. Leurs influences étaient diverses : musiques populaires polonaise, russes, roumaines, tsiganes…

Les instruments typiques du Klezmer étaient des instruments facilement transportables et réparables comme le violon, l'alto, la clarinette, la flûte, le tambour. Les musiciens jouaient debout dans les mariages et suivaient la cérémonie. Aujourd'hui les instruments sont plus divers: le violoncelle, la contrebasse, l'accordéon, les cymbales, etc…

Dans la musique Klezmer il y a beaucoup d'improvisation, et ce côté va se développer encore plus aux Etats Unis avec l'influence qu'aura plus tard le jazz sur la musique Klezmer.

Pendant la soirée les musiciens religieux de Jérusalem vous feront découvrir "la danse de la bouteille" une danse exécutée avec une bouteille sur la tête. Ils vous traduiront aussi une chanson amusante de mariage dédiée à la réconciliation des belles mères.

La musique Klezmer a subsisté malgré la Shoah et s’est redéveloppée aux Etats Unis. Plusieurs films comme “ le violon sur le Toit” l'ont rendue célèbre. Aujourd’hui on trouve des artistes Klezmer dans le monde entier et pas forcément juifs.

Un grand festival Klezmer a lieu chaque année à Safed, la ville de la Kabbale pendant le mois d'août.

Abraham Leib Bornstein, musicien et producteur de musique, a eu à coeur préserver les mélodies Breslev et la musique Klezmer. Il a formé de nombreux musiciens talentueux et a créé le “Bursteins klezmer basement”  ou viennent se produire de jeunes musiciens ultra orthodoxes.

La soirée coute 50 shekels, dure environ une heure. Ne ratez pas l’after party qui sera l’occasion pour les musiciens amateurs parmi vous de monter sur la scène. Et l’occasion pour les autres de poser des questions aux musiciens, non seulement sur leur musique mais également sur la vie à Jérusalem dans le monde ultra-orthodoxe.

Si vous aimez mon blog, inscrivez vous à ma Newsletter en écrivant votre mail ci dessous: