Tsfat ville de la Kabbale

Safed
Synagogue Abouhav

A plus de 900 mètres d'altitude, Tsfat, également appelée Safed, est la ville la plus haute de Galilée. Elle compte parmi les quatre villes saintes d'Israël avec Jérusalem, Hébron et Tibériade. Mais c'est la Kabbale qui a fait de Tsfat une ville mondialement connue et visitée, une ville nimbée d'une atmosphère mystique et mystérieuse, imprégnée de sainteté et de beauté, je vous y ferai découvrir son histoire, ses synagogues et ses galeries d'artistes.

Tsfat a été un lieu de refuge après l'expulsion des juifs d'Espagne en 1492. De cette époque nous avons conservé le sepher torah du rabbin Abouhav que vous pourrez admirer dans la synagogue bleue. Ce sepher torah est lu seulement 3 fois par an: pendant les fêtes de Kippour, Shavouot et Rosh Hashana. Les initiales de ces trois mots forment le mot "casher". Bien que ce rouleau ait été écrit au 15eme siècle en Espagne, il est encore casher.

De grands noms du judaïsme ont vécu à Tsfat, comme par exemple Rabbi Isaac Louria, le Ari, qui a décidé de s'y installer au 16eme siècle et y a développé une méthode d'étude de la Kabbale suivie encore aujourd'hui par tous les kabbalistes. Son élève Rabbi Haim Vital, qui a tenté de mettre par écrit l'enseignement du Ari. Rabbi Yossef Karo, l'auteur du Choulhan Arouh, livre ou sont résumés par sujets les lois du judaïsme. Rabbi Shlomo Alkabetz qui a écrit le chant célèbre avec lequel nous recevons le shabbat: Leha Dodi

 

Si vous aimez mon blog, inscrivez vous à ma Newsletter en écrivant votre mail ci dessous:

Tsfat est chargée de légendes et d'histoires extraordinaires, telle cette vieille femme du nom de Yohevet qui servait un verre de thé tous les vendredis soirs au prophète Eli. Egalement l'histoire de la Davidka, un canon inventé par les juifs avant la guerre d'indépendance, qui ne faisait aucun dégât mais un bruit tellement fort que les arabes étaient persuadés que les juifs avaient la bombe atomique à chaque fois qu'il retentissait. Ou encore, ce champion d'escrime qui a annulé sa venue aux jeux olympiques de Munich car le Ari l'avait prévenu du danger. La couleur bleue des portes et fenêtre de la vieille ville ainsi que la construction en pierre des bâtiments ajoutent au mystère et au charme de la ville.

Madonna y vient pour y étudier la Kabbale, alors pourquoi pas vous?

Tsfat est aussi un endroit magique pour célébrer une bar mitsva ou un shabbat Hatan dans l'une de ses nombreuses synagogues.  Moins cher qu'à Jérusalem et beaucoup plus conviviale à mon gout. Je pourrais vous aider à organiser la cérémonie, vous trouver un tzimer sympa et bien entendu vous guider à Tsfat et dans les environs.

Quoi faire d'autre dans la région?

Visiter la Galilée et le plateau du Golan bien entendu, voici plusieurs sites à proximité de Tsfat: les tombes des Tsadikims, Rabbi Shimon bar Yohai est juste à côté, Rabbi Meir et Rabbi Aqiva a Tiberiade, Rabbi Yonathan ben Ouziel, le rabbin des mariages à la Amouka. Visiter les sites archéologiques de Beth Shearim et Tsipori ou a vécu Rabbi Yehouda Hanassi, le rédacteur de la Michna. Faire du Kayak sur le Jourdain. Faire une randonnée sur le plateau du Golan: Gelaboun, Yehoudya, Zavitan. Visiter les caves à vin de la région: Katsrin, Bazelet hagolan, Dalton, Rimon, Adir, Bashan… Visiter Nazareth. Visiter les alentours du Lac de Tibériade: Tabha, Capharnaüm, le mont des Béatitudes. Et plein d'autres choses encore.

 

blog comments powered by Disqus