Les murailles de Jerusalem

"Parcourez Sion, parcourez-en l'enceinte, comptez ses tours, observez ses remparts, entrez dans ses citadelles pour pouvoir en faire le récit à l'âge futur" (Psaumes 48-12).


Qui n'a jamais rêvé de pénétrer dans la mystérieuse cité qu'est Jérusalem?

Dans ce petit espace d'un kilomètre carré grouillent toutes sortes de sites, de personnages, un vrai bazar oriental.

Pour les juifs, la vieille ville est l'unique accès au Mont du Temple et au Mur Occidental, pour les pèlerins chrétiens elle comprend le Chemin de Croix et le Saint Sépulcre et bien d'autres lieux par lesquels Jésus est passé. Pour les musulmans, la vieille ville de Jérusalem est le troisième lieu saint au monde après la Mecque et Médine, lieu du voyage nocturne de Mahomet. Chacun voit sa Jérusalem différemment.

Les murailles actuelles ont été rénovées par le sultan ottoman, Soliman le Magnifique qui a fait construire ces imposantes murailles ente 1537 et 1541. La légende raconte qu'il a fait assassiner ses deux architectes afin qu'ils ne reproduisent pas cette merveille ailleurs. Une deuxième version de cette légende raconte que les architectes furent mis à mort parce qu'ils avaient laissé le tombeau du Roi David à l'extérieur des murailles. Leurs tombes sont encore visibles près de la porte de Jaffa.

Les murailles font quatre kilomètres et demi de circonférence. Elles ont une hauteur de dix mètres et une largeur de deux mètres et demi en moyenne. Huit portes permettent l’accès à ce microcosme qu'est la vieille ville de Jérusalem. Chaque porte cache derrière elle une surprise. Que cela soit au niveau de l'ambiance de la couleur des odeurs ou de la langue parlée, On ne sait jamais à quoi s'attendre.

Faisons une petite ballade des murailles Nous commençons par la porte de Jaffa en direction du nord. 

Si vous aimez mon blog, inscrivez vous à ma Newsletter en écrivant votre mail ci dessous:

Porte de Jaffa: c'est la porte la plus importante, elle menait à Jaffa qui a toujours été le port principal qui desservait Jérusalem. Sur le linteau de la porte on peut voir une inscription en arabe ou il est écrit "Soliman fils de Selim surnommé par les européens Soliman le magnifique".

Porte neuve: c'est la dernière porte qui a été percée dans les murailles de la vieille ville. En 1889 le sultan Abd El Hamid  crée une nouvelle porte pour faciliter  l'accès des pèlerins au quartier chrétien. C'est près de cette porte que les croisés avaient fait leur première percée dans les murailles de Jérusalem.

Porte de Damas: comme son nom l'indique  elle menait à Damas. En arabe elle se nomme Bab el Amoud la "porte de la colonne" car il y a avait une colonne romaine devant cette porte qu'on peut encore voir sur la carte de Madaba.

Porte des Fleurs: Appelée également porte d'Hérode. Les deux noms ont été donnés par erreur. Cette porte est l'une des entrées au quartier musulman.

Porte des Lions: la seule porte ouverte de la muraille orientale. De part et d'autre on peut y  voir des lions. En fait ce sont des panthères, symboles du sultan mamelouk Baybars. C'est par cette porte que les parachutistes de Tsahal sont entrés pour libérer la vieille ville lors de la guerre des Six Jours.

Porte Dorée: cette double porte qu'on appelle aussi porte de la Miséricorde est murée. D’après la tradition juive lorsque le Messie viendra, il ramènera les morts du Mont des Oliviers puis passera par cette porte la pour atteindre le Temple.

Porte des Détritus: située dans la partie sud de la vieille ville. Les habitants de Jérusalem jetaient leurs poubelles près de cette porte.

Porte de Sion : elle est située sur le mont Sion. Sa façade est criblée de balles tirées lors de la guerre d'Indépendance en 1948 entre israéliens et jordaniens. En souvenir de ces combats, la mezouza de la porte de Sion est un morceau d'obus dans lequel a été placé un parchemin.

Depuis que Jérusalem existe, c'est une cité convoitée par tous les peuples et tous les empires. Venez découvrir avec moi la plus belle cité gardée et conservée par l'Histoire. 

Code disqus guide-israel
blog comments powered by Disqus